Et sans sourciller s’il vous plaît !
Le rendez-vous avec Doctor Gorgeous

Longtemps laissé en jachère, le sourcil masculin connaît un regain d’intérêt esthétique depuis les années 2000.
Et c’est tant mieux, car un sourcil « entretenu » participe à l’harmonie d’un visage mâle… et sans harmonie, point de beauté, vous le savez !
Voyons ensemble comment trouver un juste milieu entre Chewbacca et Cristiano Ronaldo, c’est-à-dire un équilibre entre le monosourcil broussailleux et le sourcil dit « en spermatozoïde » paradoxalement et malgré son nom parfaitement too much chez un homme.

Avertissement primordial : ON NE TOUCHE PAS AUX POILS ET AU DUVET SITUES AU DESSUS DU SOURCIL. SURTOUT PAS ! Ce qui se travaille c’est la ligne générale du sourcil (y compris entre les 2 sourcils) et toute la zone inférieure (entre le sourcil et l’œil) ; au-dessus c’est INTERDIT, sous peine de ressembler à un candidat de la télé réalité !!!

Premier geste impératif : avant toute chose, munissez-vous d’une brosse (brosse à sourcils SEPHORA, MAKE UP FOR EVER, ou bien la brosse fournie pour nettoyer votre tondeuse, ou bien, au pire, une vieille brosse à dents !) et peignez vos sourcils vers le haut sur toute la longueur, puis finissez par un dernier coup de brosse horizontal du bord interne vers le bord externe de votre sourcil. Admirez le résultat dans le miroir : c’est mieux non ? On dirait vous en plus joli, en plus frais, non ? Là, un constat s’impose : si des poils tirebouchonnent vers le haut, si ce n’est pas net, bref si ça dépasse… il va falloir COUPER (attention : un sourcil ça se taille, ça s’épile, mais ça ne se rase, ni ne se tond !). Armez-vous d’un petit ciseau à bouts pointus et étêtez les poils qui vous semblent récalcitrants. Ayez le geste léger, coupez peu et rebrossez régulièrement comme précédemment. Là, ça y est… c’est plus net.
Vous avez dompté le sourcil sans trop nuire à sa masse (un sourcil de garçon, ça a un peu d’épaisseur !)

Deuxième petite opération : équipez vous d’un crayon assez fin et devant un miroir, dressez-le verticalement depuis le bord externe de votre narine en direction de la naissance de votre sourcil. Selon les spécialistes de la beauté, tous les poils situés au-delà, c’est-à-dire sur la zone inter-sourcilière, doivent disparaître sinon gare au look homme de Cro-Magnon (remember Emmanuel Chain !). La pince à épiler peut suffire, mais une crème dépilatoire peut s’avérer nécessaire (pensez à hydrater ensuite !)…

Troisième petite opération : toujours muni du même crayon, orientez-le en diagonale depuis le coin de la bouche vers le sourcil en passant par le coin externe de l’œil correspondant. Là encore tout ce qui se situe au-delà de cet axe imaginaire devrait être épilé. Contrairement à l’étape précédente, je pense, à mon humble avis, que c’est soumis à votre libre arbitre…

Vient enfin la dernière étape (la moins obligatoire selon moi) : elle concerne les poils situés sur la paupière supérieure, qui la « mangent » en quelque sorte, tout en cassant la ligne du sourcil et en accentuant le côté tombant de la dite paupière. Observez-vous dans un miroir et soyez honnêtes avec vous-mêmes : ces poils excentrés de l’axe de votre sourcil vous dérangent-ils ? Si tel est le cas, et pour éviter tout désastre, (momentané ; ça repousse !), armez-vous d’un crayon à maquillage blanc (GEMEY MAYBELLINE, L’OREAL PARIS) ou d’un peu de fond de teint (une crème teintée voire votre anti-cernes peuvent faire l’affaire) et recouvrez, en estompant sur la zone où se trouvent les poils litigieux… Reculez de 3 pas et regardez-vous dans le miroir… Voilà ce que cela va donner si vous vous décidez à épiler… The choice is yours… Si vous le faites, évitez par pitié la queue de sourcil très fine, décidément trop féminine !

La longueur et la structure d’un sourcil sont pour beaucoup dans l’expression et la physionomie d’un visage masculin. Un sourcil entretenu, de petites modifications dans sa ligne et c’est l’embellissement, voire le rajeunissement assuré. L’idée à retenir ? Allez-y progressivement et commencez par apprendre à bien les brosser, à les tailler légèrement si nécessaire et à épiler régulièrement à la pince à épiler les 2-3 poils qui « dépassent » selon votre avis perso et après de longues minutes d’observation de photos et aussi de votre reflet dans le miroir. Soignez plus particulièrement la zone entre les 2 sourcils, c’est dans la majorité des cas, plus joli sans poils (bien que cela puisse faire toute la personnalité d’un visage, si l’on regarde les dernières gueules castées pour les récentes fashion weeks). Pour fixer et accentuer le résultat surtout niveau ligne, vous pouvez utiliser du mascara transparent (DEBBY) ou carrément un gel fixateur pour sourcils (Le Beau mâle chez JEAN PAUL GAULTIER). Attention néanmoins à l’effet mouillé « je reviens de la plage », très moyen un mois de décembre à 15 heures. Ayez la main légère…

La fréquentation d’un institut de beauté proposant des prestations « pour hommes » ou la sollicitation d’un de ces récents bars à sourcils (SEPHORA) peut être une idée… Mais attention au résultat peu naturel, un poil ( !) trop sophistiqué, très difficile à reproduire chez soi de surcroît. L’utilisation de bandes de cires jetables ou autres occasionne des épilations à la ligne très (trop ?) nette et pas toujours du meilleur effet chez un homme. Pour les phobiques du poil trop animal, l’épilation au laser en cabinet est toujours une possibilité.

Enfin, pour les jusqu’au-boutistes, la couleur d’un sourcil se travaille aussi : si vous trouvez vos sourcils un peu clairs, vous pouvez gagner un demi-ton voire un ton grâce à une coloration et ainsi conférer plus de profondeur à votre regard. C’est idéal pour des pilosités très claires ou grisonnantes. Votre coiffeur est votre meilleur allié. Les kits de coloration à domicile (coloration barbe et tempes JUST FOR MEN) peuvent être également une solution mais divisez par 2 les temps de pause et rincez vite ! Ne visez pas le spectaculaire : juste des sourcils un peu plus foncés (une couleur trop tranchée, trop uniforme se remarque toujours et bye bye l’effet naturel qui doit guider votre quête esthétique…).

A l’inverse, des sourcils légèrement bleachés genre « je viens de faire un mois de plongée aux Maldives » peuvent être sexy même sur un brun à peau mate. Il s’agit alors là de manier avec dextérité un décolorant à duvet (VEET) : juste un peu, plutôt sur la queue du sourcil, à estomper régulièrement pendant un temps de pause là aussi à diviser par 2. Vous pouvez par contre déborder sur votre duvet aux alentours du sourcil pour accentuer le côté sunny. Pensez aussi à l’autobronzant pour compléter l’illusion…

Commentaires

Laisser un commentaire